Presque(s) et Fresques extraits de textes (1ère partie)


Des souvenirs

Christian Lemoine

Il faut des souvenirs
Qui ne nous fassent ni souffrance
Ni plaisir ni tristesses
Ni rires ni sanglots
Ni peurs ni joies
Ni honneur ni horreur
Ni Rien

…/…

Mieux
Ne gardons que le souvenir
Du passé
Pas Le Passé
La poésie du passé

Presque (s) et Fresques
(coll. En deux mots)
Paris, 1er janvier 2016.

***************

Trop

Christian Lemoine

N’avons-nous pas trop d’espoir
A emporter
Pour nos si petits bras
Et trop de rêves
Bien trop de rêves
Pour nos si petits esprits

…/…

Mais sans ce Trop
Nous ne savons jamais
Où mettre le curseur
Du Juste assez
Du Encore
Du Bientôt

Presque (s) et Fresques
(coll. En deux mots)
Paris, 1er janvier 2016.

***************

Rien ne vient

Christian Lemoine

Rien ne vient Rien ne part
Rien n’apparaît
Rien ne s’efface

Seul le regard croit distinguer
Dans la pénombre d’une vie
Des flammes…

…/…

Songe voici bien dix millions
De mensonges pour le moins
Que ceux-là croient à eux-mêmes

Presque (s) et Fresques
(coll. En deux mots)
Paris, 02 janvier 2016.

***************

Le ciel et l’homme

Christian Lemoine

Vois cet homme qui ne cesse
De s’enfoularder de compromissions
A-t-il si peur de lui-même
Qu’il ait besoin de se camoufler de tel

…/…

L’homme a la voix et le verbe
Le ciel le bleu profond l’espace

…/…

L’homme croit à l’intelligence
Le ciel la possède

Presque (s) et Fresques
(coll. En deux mots)
Paris, 02 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut