Presque(s) et Fresques (texte complet 2)


La fierté des statues

Christian Lemoine

La fierté des statues
Fait oublier souvent
Le silence des rêveurs

Dans ce parc chaque jour
Près d’un buste aux larges épaules
Je m’assois
Même port de tête que cet aîné
Et je parcours
L’un de ses ouvrages

Un jour un promeneur s’arrête
Tente de lire le nom du statufié
Puis me regarde s’étonne
De me voir ainsi assis
Il sourit d’un air complice
Comparant nos poses
Puis comprenant que ma lecture
Est celle d’une de ses œuvres
Il me sourit à nouveau sans un mot
Puis disparaît au bout de l’allée

Oui
C’était LUI

La fierté des copieurs
Vient sublimer parfois
Le silence des statues

Presque (s) et Fresques
 (coll. En deux mots)
Paris, 02 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut