Presque(s) et Fresques (texte complet 6)


Subtil

Christian Lemoine

Subtil est le parfum
De la fleur à la belle saison
Subtil est l’esprit
De l’homme aux réflexions profondes

Subtil est le sot
Sachant les limites de son intelligence
Subtil est le chant
De l’hypocrite repoussant les bornes

Subtil est le plaisir
Eprouvé à la chaleur d’un cœur
Subtil est le pardon
Entendu par les oreilles du pénitent

Subtil est le spectacle
Du monde jouant avec les saisons
Subtil est le souffle du vent
Caressant doucement l’aile de l’oiseau

La subtilité
Est en toute chose
On la sent dans les sublimes
On la ressent dans les plus infimes

Presque (s) et Fresques
(coll. En deux mots)
Paris, 03 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut